Accueil > Le coin des parents > La gazette des parents > Accidents domestiques : comment les éviter ?
Retour à la liste

Accidents domestiques : comment les éviter ?

09 mars 2017
Accidents domestiques : comment les éviter ?

Mieux vaut prévenir que guérir. Ce fameux adage vous paraissait peut-être rabat-joie il y a encore quelques années… Mais depuis que vous êtes parents, depuis que votre tout-petit a poussé son premier cri, depuis que vous dormez d’un œil au cas où (sait-on jamais) il aurait ingéré sa girafe en peluche pendant la nuit… vous avez fait de ce dicton votre slogan personnel. Cette petite phrase ponctue désormais vos briefs à la nounou, vos week-ends avec Papi-Mamie et même vos signatures de mail.
Nous, on ajouterait quand même « mieux vaut informer que flipper ». D’où ce petit article qui se veut bien pratique ; à usage de tous les jeunes parents, et à partager sans risque aucun !

Mind the gap : attention à la chute !

Tomber de la chaise haute, d’un canapé, le plus classique mais néanmoins terrible restant de la table à langer… Pour éviter d’expérimenter les urgences pédiatriques, voici quelques précautions à prendre :
- Quand vous changez votre bébé, ayez bien toutes ses petites affaires (body, vêtements, produits de soin…) à portée de main pour ne pas avoir à le laisser seul. Une main posée sur le ventre ou le dos en permanence et même s’il n’est pas particulièrement gigoteur. Ne vous absentez pas même pour prendre le téléphone une seconde !
- Sur la chaise haute : attachez votre enfant systématiquement dès le début. Nos petits acrobates nous étonnent parfois… Quel que soit son niveau de motricité, et même s’il rechigne ; ne vous posez pas la question : c’est sangle bien ajustée à tous les coups ! Idem pour le transat. Bien que près du sol, on a déjà vu des bébés glisser et se cogner la tête par terre. Bref, vous l’avez compris : la ceinture c’est pas qu’en voiture ! ;-)
- Pour éviter la dégringolade dans les escaliers, installez bien une barrière sécurité enfant en haut ET en bas des marches.
- Reste les coins de table, qui a hauteur d’enfant sont de véritables machines à bobos.


Ingestions d’objets ou produits dangereux : sensibilisez aussi les frères et sœurs !

Principaux concernés par l’étouffement : les bébés de 6 mois à 3 ans. Période d’expérimentations et de découvertes sensorielles, ils ont une fâcheuse tendance à tout porter à la bouche (c’est vrai ça, le sable ça a l’air tellement bon…). Pour éviter de tester votre premier Heimlich (geste de premiers secours pour libérer les voies respiratoires) sur le petit, anticipez :  
- Mettez hors de portée les tout petits objets, jouets ou aliments. Le plus difficile : quand il a un grand frère ou une grande sœur… Sensibilisez son aîné aux risques qu’il prend à laisser traîner des perles ou un lego Star Wars (et ça peut vous permettre d’éviter l’horrible douleur qui vous traverse quand votre pied rencontre une simple brique laissée à même le sol ;-(
- Surveillez-le quand il mange et quand il joue. Un œil derrière la tête, c’est important !
- Donnez-lui des jouets et des produits adaptés à son âge. Regardez par exemple nos Good Gourdes : elles ont toutes un gros bouchon étudié pour éviter tout avalement ou étouffement (contrairement aux gourdes traditionnelles) ! On vous a dit, mieux vaut prévenir que guérir.
Côté intoxication, ça va peut être de soi, mais ça va mieux en le (re)disant : rangez les médicaments, lessive, produits ménagers (avec bouchons sécurisés) très en hauteur. Optez pour des clips sécurité qui empêchent aux enfants d’ouvrir les placards de la cuisine. Et étiquetez les bouteilles neutres pour éviter de confondre.
 

Dedans ou dehors : la brûlure, un accident « classique »

Les risques de brulure sont souvent dans la cuisine (four, bouilloire, plaques…) mais aussi dans la buanderie (fer à repasser) et dans la salle de bain (eau chaude). Adoptez ces quelques précautions pour être serein(e) en toutes circonstances :
- Four : privilégiez les portes isothermes. Ne laissez jamais le four ouvert pendant que vous servez le plat. Expliquez-lui l’interdit, calmement mais fermement.
- Plaques : elles sont souvent encore chaudes après utilisation. Jusqu’à un certain âge gardez éloigné votre petit de la cuisine, même quand la préparation du repas est terminée !
- Biberon : attention au four micro-ondes ; on a tendance à toujours trop chauffer ! Testez toujours quelques gouttes de lait sur le creux de votre poignet après l’avoir bien secoué.
- Eau du bain : Achetez un petit thermomètre rigolo et veillez à ne pas dépasser 37°. Et pensez à régler l’eau chaude de chez vous pour qu’elle ne soit pas brûlante.


Autres accidents domestiques auxquels ont ne pense pas toujours… et qui peuvent être évités !

Dès que votre enfant saura marcher à quatre pattes : soyez extrêmement vigilent aux endroits où il pose ses petites mains pour tenter de se hisser debout. Il arrive que ce soit dans la fermeture d’une porte… et là c’est écrasement de doigts à l’horizon ! Idem, dès qu’il sait se déplacer : installez des caches prises sur toutes vos prises électriques pour éviter l’électrocution.
Côté suffocations et asphyxies, c’est avec les couettes et oreillers qu’il faut être vigilant.  Choisissez un matelas adapté, une gigoteuse plutôt qu’une couverture, un lit à barreaux sans trop d’espaces.
 
Mais bon, pas de stress ! Si vous veillez à ces petites choses qui font la différence et que vous expliquez bien à votre enfant dès le plus jeune âge les dangers qui peuvent exister, tout ira bien :)
Si malgré tout vous voulez être bien sûrs de parer à toute éventualité, il existe des ateliers auxquels vous pouvez participer. L’association Pi-Pin-Pon par exemple, propose d’initier aux gestes de premiers secours. L’initiation permet également d’anticiper les risques d’accidents de la vie courante et d’apprendre à ne pas paniquer. Futé comme idée cadeau de naissance à un jeune papa stressé ;-)
 

ça devrait vous intéresser...