Accueil > Le coin des parents > La gazette des parents > Et si on apprenait VRAIMENT à déculpabiliser ?
Retour à la liste

Et si on apprenait VRAIMENT à déculpabiliser ?

18 septembre 2014
Et si on apprenait VRAIMENT à déculpabiliser ?

Fin-septembre... La rentrée et son lot de bonnes résolutions intenables sont derrière nous. C'est le moment de passer à l'action ! Toute l'équipe de Good Goût s'est mobilisée pour vous chuchoter ses bons plans et autres astuces pour arrêter de culpabiliser. Non, vous n'avez pas douze bras et des journées de 42h mais vous lisez notre blog alors... Tout va bien.

Pourquoi c'est important de ne pas culpabiliser ?
Dix minutes de retard à la crèche, un allaitement qui ne s'est pas bien passé, une tarte industrielle plutôt que pétrie par vos mains aimantes... Il existe mille (mauvaises) raisons de culpabiliser.
Pourtant, cesser de s'en vouloir pour tout, c'est essentiel pour vous mais aussi pour votre entourage qui perçoit cette pression incroyable que vous vous mettez. Le Larousse définit ce terme comme « se considérer responsable de quelque chose de mauvais ». Et le raccourci dans votre inconscient est vite fait : « je suis une mauvaise personne ». A la longue, votre self esteem en prend un coup, vous risquez de perdre confiance et de devenir une stressée chronique... De quoi alimenter une ambiance électrique à la maison (et de quoi vous faire... culpabiliser encore !).



Comment arrêter de se ronger les sangs ?
Déculpabiliser, ça commence par arrêter de s'imposer des tâches ou des pensées qui commencent par « je dois », « il faut », « c'est de ma faute si... ». Sachez que vous n'êtes pas la seule dans cette situation. Ce n'est pas un hasard si le tout dernier livre d'Isabelle Pailleau Je dis enfin stop à la pression cartonne en librairie ! Ça se poursuit avec l'audace de demander de l'aide aux autres (conjoint, famille, amis...) pour se sentir moins responsable de tout ce qui arrive sur cette terre (et pour pouvoir souffler !).



CONCRETEMENT

1. Cessez de penser que si votre bébé ne mange pas, c'est parce que vous cuisinez comme une quiche.
2. Ou alors s'il mange de tout mais seulement chez les autres, c'est un délit de faciès, ou pire, un complot.
3. Pour le goûter, on arrête de se creuser la tête à s'en faire des trous et on adopte un délicieux quatre-heures. Tout simple mais tout bon !
4. Si vous avez absolument besoin de finir un dossier pour le travail et que c'est mercredi... Faites jouer votre petit à des applications intelligentes et ludiques sur tablette. Attention à ne pas lui donner de mauvaises habitudes tout de même !
5. Enfin, quand le temps manque pour faire du shopping à la découverte des dernières nouveautés pour bébé, on court s'abonner à une box bébé !
6. Et puis, combiner délicieux petits plats bio pour bébés goûteux et sains comme du fait-maison, c'est exactement ce nous avons voulu proposer chez Good Goût, à tous les parents qui comme nous culpabilisaient de ne pas être des super-héros !

Commentaires

Soyez le premier à déposer un commentaire !
Ajouter un commentaire
* Champs obligatoires. Votre adresse email ne sera pas rendue publique.

ça devrait vous intéresser...