Haut de la page

Livraison offerte dès 50€ d'achat

Fermer

Azteca, la tomate qui rougissait en riant

Nous avons concocté une comptine de légumes d'été à raconter légumes en main. Une méthode éprouvée pour faire des légumes les alliés de votre bébé. Mode d'emploi : munissez-vous d'une tomate et d'une aubergine et commencez la narration. Opération à renouveler régulièrement et à adapter à souhait. Moment de complicité garanti...

Azteca, la tomate qui rougissait en riant
C’était la fin de l’été. Le grand bal du potager approchait. Tout le monde s’affairait ; c’était à qui serait le plus beau. Il fallait voir les courgettes gonfler le torse pour faire admirer leur bedaine rebondie, les aubergines faire briller leur robe violette, les oignons prendre grand soin de leur robe si délicate. Quel spectacle ! On riait, on chantait, on se pavanait. Le jardin était en fête. Tout le monde se faisait une grande joie d’aller danser pour célébrer la fin de l’été.

Tout le monde ? Pas tout à fait. Car de tous les invités au bal du potager, un seul faisait la tête. Tout au fond du jardin, si l’on tendait l’oreille, on pouvait entendre s’élever une plainte. C’était Azteca, la tomate qui gémissait : « jamais, je ne pourrais aller au bal dans cette tenue », maugréait-elle. « Regardez-moi, personne ne voudra danser avec moi : je suis toute verte. C’est la faute à ce foutu mur, contre lequel on m’a plantée : il m’empêche de voir le soleil ».

Perché sur le mur, le merle moqueur avait tout entendu. Il persifla : « Azteca fait sa chochotte, elle se prend pour une star de cinéma. Ma pauvre chérie, si tu veux faire la belle, tu n’as qu’à t’acheter de l’autobronzant ». A ses mots, Azteca s’emporta : « grossier merle qui ne sait que te réjouir du malheur des autres, attends un peu que le chat surgisse et vienne te croquer. Je te promets que tu feras moins le malin ». Et tout en proférant ces menaces, elle commença à changer de couleur. Plus elle laissait parler sa colère, plus elle s’empourprait. En quelques instants, Azteca était devenue rouge écarlate.

Alors seulement, Azteca oublia sa colère et pu laisser éclater sa joie : « regarde moi, méchant merle, grâce à toi, me voilà d’un rouge tomate magnifique, je serai la reine du bal et tous les oignons voudront danser avec moi. Ah, Ah !!! Te voilà bien attrapé ! ». Et Azteca riait, riait, riait tellement qu’elle continuait de rougir. Ce n’était plus la colère qui en était la cause. C’était le bonheur d’avoir joué un bon tour au merle moqueur qui la faisait rougir de plaisir. Et bientôt tout le potager riait à gorge déployée des déboires de l’oiseau. Dépité, celui-ci s’envola. Il partit cacher sa détresse tout au fond de la forêt, en se disant que rire des autres n’est parfois pas si drôle.


Good Goût

Votre enfant devrait adorer

Inscrivez-vous à la newsletter
Entre parents on se comprend, alors partageons nos découvertes.
En indiquant votre adresse email ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Balance Good Goût

Jouez avec Kylian et Good Goût Kidz et gagnez le poids de votre enfant en gourdes de fruits !

 
Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou s'opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données et à paramétrer vos cookies . J'accepte