Haut de la page

Livraison offerte dès 50€ d'achat

Fermer

Pourquoi votre Bébé va vous faire craquer pour un animal…

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les toutous… Enfin, surtout comment ils participent à l’éveil de votre bébé. Acceptez de dépasser votre blocage épidermique envers tout ce qui porte des poils ou des plumes « Pas question de passer mes journées à changer la litière d’un chat caractériel et qui aura la peau de mon canapé ! » et ouvrez-vous à la beauté de la vie animale ;-)

Pourquoi votre Bébé va vous faire craquer pour un animal…
A la découverte du monde animal, à la découverte de soi !

Miaou, ouaf ouaf, cotcotcot… Si les premiers contacts de votre petit avec le monde des animaux se sont sûrement faits par l’intermédiaire d’imitations ou de comptines (ce qui est excellent pour son éveil), il n’en reste pas moins que le passage au cap de « l’animal en vrai » est une expérience bien plus riche.
Accueillir un animal domestique à la maison, c’est donner à votre bébé la possibilité d’assouvir sa curiosité et de solliciter ses sens. La vue, pour commencer : en regardant son nouveau compagnon se mouvoir, sauter, s’étirer, dormir… Choupi va découvrir tout un ensemble de comportements nouveaux du « vivant » (Non, la vie, ce n’est pas que Papa, Maman et tous mes « mini-moi » !).
Vient ensuite l’ouïe. C’est fou tous les petits (ou grands !) bruits qu’un animal peut émettre… Miaulements, aboiements, grognements, soupirs, couinements… Mieux qu’un livre sonore !
Voyons du côté du toucher maintenant… Sans bien sûr parler de tapis d’éveil vivant (promis Brigitte!), le petit chat ou chien qui se laissera approcher par votre enfant lui permettra de découvrir des sensations tactiles inédites… Douceur des poils canins, chaleur du ventre, rugueux de la langue féline, moelleux des coussinets… jusqu’à vivre une jolie complicité au travers des papouilles qu’ils pourront partager.


Bébé versus bêbête : ces deux-là sont fait pour s’entendre

Après les sensations, la stimulation de la motricité et du langage, les sentiments et le relationnel.

Bébé voit en son animal fétiche un alter ego, auquel il s’identifie totalement. Héloïse Junier, psychologue et journaliste le décrit parfaitement bien dans son article sur les bienfaits des animaux. Pas d’inquiétude hein, ce n’est pas parce que vous choisissez une tortue que votre kid va se transformer en amphibien !
En voulant suivre son animal dans ses déplacements, votre bébé partira plus facilement à l’aventure du 4 pattes, se hissera à la table basse pour mieux le voir, ou s’accroupira pour le chercher du regard sous un fauteuil. Le développement du langage s’en trouve également boosté ! Lorsqu’il voudra appeler sa petite bête et lui parler, votre bébé émettra toute une nouvelle gamme de sons (à garder à l’esprit au moment de choisir le petit nom de l’animal : avoir un King Charles qui s’appellerait « Balbuzard », ça peut être difficile à prononcer par les minis J).
Empathie, apaisement, réconfort, complicité, stabilité, confidences… : les bébés et animaux partagent tout. Ils développent ensemble une communication bien à part. L’enfant façonne ainsi ses premières relations émotionnelles et sociales. Il développe son imaginaire et surmonte ses peurs grâce à sa petite bête. Un animal peut aider un enfant timide à se sociabiliser et aller vers les autres. Ceux qui ont du mal à s’endormir peuvent se sentir plus en sécurité quand l’animal dort derrière leur porte. Un animal peut rendre la vie d’un enfant plus facile et guérit de beaucoup de « bobos » !
Les repas seront à coup sûr, un de leurs moments de partage privilégiés…. Le chien, toujours fidèle à son poste ; soit juste à la droite de votre bébé dans sa chaise haute ! Pour sûr, il ne manquerait pour rien au monde, un petit coup de langue sur les mains pendantes de votre petit, ou la moindre miette ou projection. Vous pouvez aussi partager avec lui les restes du Parmentier de bœuf aux topinambours ;-) Nous sommes sûrs qu’il appréciera.


Les « pouvoirs magiques » des animaux sur l’éducation des enfants

Côté parents, voyez votre bénéfice direct aussi ! Eh oui, l’animal domestique est un bon allié. Si vous impliquez votre enfant dans le changement de litière, dans le brossage des poils du chien, dans la nourriture à verser dans la gamelle, il apprendra avec plaisir l’autonomie, le respect, la tendresse et le soin. S’il oublie de sortir le chien alors que c’était son tour, le petit cadeau odorant qui l’attendra au pied du lit sera là pour lui rappeler toute l’importance de tenir ses engagements…
Vous hésitez encore ? Alors nous vous conseillons le livre de Hubert Montagner, ancien Professeur des Universités, Directeur de Recherche à l’INSERM, « L’enfant et l’animal, les émotions qui libèrent l’intelligence » (éd. Odile Jacob, 2002).
Il ne vous reste plus qu’à courir à l’animalerie (ou à la S.P.A) chercher l’animal qui fera le bonheur de votre petite famille. Et si vous n’êtes vraiment pas l’ami des bêtes, faites-le adopter par les grands-parents… (ils sont là pour ça non ?).
 

Votre enfant devrait adorer

Inscrivez-vous à la newsletter
Entre parents on se comprend, alors partageons nos découvertes.
En indiquant votre adresse email ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Balance Good Goût

Jouez avec Kylian et Good Goût Kidz et gagnez le poids de votre enfant en gourdes de fruits !

 
Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou s'opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données et à paramétrer vos cookies . J'accepte