Haut de la page

Livraison offerte dès 50€ d'achat

Fermer

Allaitement ou biberon, à quel sein se vouer ?

Votre bébé est né, c'est chouette, il est mignon, mais il faut le nourrir. Souvent. Vous y avez pensé pendant toute la grossesse, papa y a réfléchi de son côté, belle-maman aussi, la cousine Berthe, les voisins du dessus aussi... En fait tout votre entourage a sa petite idée sur le sujet, comme si, d'un coup, le monde s'était rempli d'experts en pédiatrie. Alors nous voilà à notre tour, pour vous aider à y voir plus clair sur la question à 1000 dollars : allaitement ou biberon ?

Allaitement ou biberon, à quel sein se vouer ?

Allaitement : la voie (lactée) royale


Sans tourner autour du petit pot, l'allaitement c'est le top pour le bébé. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que l’OMS le préconise jusqu’à l’âge de 6 mois. La composition du lait maternel, en plus de s'adapter dans le temps aux besoins de l'enfant, contient des centaines de composants différents : protéines, sucres, enzymes, vitamines, minéraux, acides gras (tel que le fameux DHA), anticorps, hormones, facteurs de croissances...tout ce petit monde donne à votre bébé la force et l'énergie pour se développer dans les meilleures conditions possibles. De nombreuses études* l'ont prouvé, un bébé allaité est plus résistant face aux infections intestinales (gastro) et respiratoires (grippe, rhume, bronchiolites...). Il est protégé contre certaines maladies inflammatoires (eczéma, diabète...).
En plus de toutes ces bonnes nouvelles pour votre bébé, l'allaitement vous permettra de perdre plus facilement les kilos de la grossesse et les hormones du bien-être qu'il fera produire à votre cerveau vous donneront un sentiment de zénitude et vous vous sentirez beaucoup moins fatiguée... Yeaaaaah !
 

Biberon, biberon, petit patapon


Mais pour celles qui ne veulent pas (hé ! oh ! Elles ont bien le droit) ou qui ne peuvent pas allaiter, tout n'est pas perdu pour autant. Pas besoin de culpabiliser ; le ciel ne va pas s'assombrir autour du berceau, et personne ne clouera de chouette à votre porte. En effet, grâce au lait infantile, les besoins de votre bébé sont couverts tout au long de leur croissance. Composé d'éléments essentiels, il se rapproche de plus en plus du lait maternel.
Et puis, c’est beaucoup moins fatiguant disent certaines. Déjà, les nuits devraient être plus tranquilles : produire du lait, ça demande beaucoup d'énergie à la maman ! Enfin, les bib’, ça va permettre à monsieur de s'investir. Et il ne demande que ça, le pauvre, avec ses pectoraux qui ne servent à rien...
 

Et pour le sevrage, ça se passe comment ?!


Que vous décidiez d'allaiter votre bébé quelques semaines, six mois (comme le préconise l'OMS), ou 3 ans (si, si c’est possible), arrive le moment, parfois difficile, où vous allez passer au biberon. Difficile car votre bébé aime beaucoup être contre vous et vous contre lui, lors de ces moments privilégiés. Pour que tout se passe bien, il faut fixer des règles et s'y tenir. Si vous revenez à l'allaitement dès que votre mignon hurle, ça sera encore plus dur… La solution de beaucoup de mamans, c'est l'allaitement mixte : Pendant quelques temps et de façon très régulière vous alternez sein et bib’ (par exemple limitez-vous à un allaitement le matin, un autre la journée au retour du travail et un dernier au coucher) pour doucement habituer votre bébé à la tétine.
L'autre point important est de choisir un bon lait infantile conforme aux dernières études scientifiques. C'est pour vous aider durant ce moment délicat du sevrage que Good Goût a lancé son lait infantile bio. Un lait 2ème et 3ème âge, fabriqué en France avec du bon lait (entier s’il vous plaît ! pour le goût c’est tellement plus chouette) Bio, produit en France. Sans huile de palme pour laisser une planète plus verte à nos bébés et pour les initier au goût généreux du bon lait entier Bio qui a gardé toute sa crème. Et aussi avec du bon gras, dont un taux élevé de DHA, pour profiter des bienfaits de cet acide gras de la famille des oméga 3, naturellement présent dans le lait maternel, qui contribue au développement normal du cerveau déjà en accord avec la réglementation qui obligera tous les laits infantiles à faire de même d'ici 2020. Avec 127 mg pour 100g de poudre, Good Goût va même très au-delà du seuil fixé à 97 mg. Les laits en poudre pour les bébés intégrant du DHA sont encore peu nombreux sur le marché et leur teneur est au mieux deux fois inférieure à celle de présente dans le nouveau lait infantile bio Good Goût. Trop bien !

*Source SFP (Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l'enfant et de sa mère)
 

Votre enfant devrait adorer

Inscrivez-vous à la newsletter
Entre parents on se comprend, alors partageons nos découvertes.
En indiquant votre adresse email ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Balance Good Goût

Jouez avec Kylian et Good Goût Kidz et gagnez le poids de votre enfant en gourdes de fruits !

 
Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou s'opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données et à paramétrer vos cookies . J'accepte