Haut de la page

Livraison offerte dès 50€ d'achat

Fermer

Les repas de bébé : on n'en fait pas tout un plat !

Faire manger son bébé comme il le « faudrait », c'est parfois la croix et la bannière... Rassurez-vous, tous les parents, des plus stricts aux plus détendus, se sont un jour arrachés les cheveux. Est-ce de la provocation ? Votre petit bout n'a-t-il vraiment pas faim ? Couve-t-il quelque chose ? Difficile de s'y retrouver. Et surtout : difficile de ne pas céder à l'exaspération. Pourtant, de l'avis des spécialistes, pas de quoi fouetter un chat.

Les repas de bébé : on n’en fait pas tout un plat !

Votre bébé mange peu et pourtant... tout va bien.



Dans un précédent article, nous vous donnions des idées et astuces pour faire ouvrir le bec à un bébé récalcitrant. Si votre enfant continue toutefois de bouder sa purée, « Keep calm... and read this » :

Votre bout de chou ne touche presque pas aux délicieux petits plats que vous lui préparez avec amour ? Vous avez couru les médecins, pédiatres, sorciers, et autres magiciens et tous vous ont dit que votre petit se portait à merveille ?
Et s'ils avaient raison ?!

Même si votre petit ne mange rien en votre présence, à partir du moment où sa courbe de croissance (poids et taille) est normale, pas la peine de s'inquiéter.

Car si nous, adultes, respectons un rythme de repas imposé par notre société (matin, midi et soir), il n'en est pas de même pour les bébés. Votre petite merveille ne se nourrit pas en fonction de l'heure des repas, mais en fonction de ses BESOINS. Il y aura des jours où votre petit dépensera plus d'énergie que d'autres : que ce soit pour gambader partout, grandir ou même pour les deux à la fois. Et il y en aura d'autres où votre bébé aura déjà assez d'énergie pour tout gérer. N'oubliez pas que la première année de votre bébé marque un petit palier dans sa phase de croissance, celle-ci ralentie légèrement avant de diminuer fortement à partir de sa 3ème année. Ce qui explique que votre bébé aura un peu moins de besoins énergétiques et donc un appétit plus modéré à partir de 1 an environ.

Pour dédramatiser : mettez de côté vos règles de bonne conduite.



Si certains petits s'accommodent très bien des rythmes de repas auxquels nous sommes habitués, d'autres beaucoup moins. Mais comment y remédier pardi ? C'est le moment de mettre de côté toutes ces règles que « Mère » a eu tant de mal à nous inculquer...

Il est 12h00 et votre petite tête blonde ne daigne pas regarder ce joli bonhomme dessiné avec des petits pois dans son assiette ? Sapristi, mettez cette jolie assiette de côté et laissez votre petit amour sortir de table : il ne mangera que mieux au repas suivant. Mais attention, il ne s'agit pas d'encourager le grignotage : s'il ne veut pas déjeuner, expliquez-lui bien qu'il ne mangera pas avant le prochain repas.

Vous ne savez pas trop s'il s'agit d'un caprice culinaire ou d'un réel manque d'appétit ? Pensez à inclure les aliments préférés de votre enfant dans les plats que vous lui proposez. Plutôt carottes ou courgettes ? Proposez-lui 2 saveurs (non mélangées) au sein du même plat afin de lui laisser un peu de choix, cela le motivera peut-être ;) Et surtout, proposez-lui de petites portions afin qu'il ne se sente pas découragé face à une trop grosse assiette.

Votre petite merveille a un petit rhume et boude tous ses repas ? Votre instinct de maman vous dit qu'il a besoin de manger pour guérir alors forcément, vous paniquez... Mais saviez-vous que, lorsqu'ils sont malades, les enfants se passent de repas afin d'utiliser l'énergie que demande la digestion pour lutter contre la maladie ? Ne vous inquiétez donc pas, sa faim reviendra naturellement une fois ce vilain virus à terre.

Ne faites pas rimer assiette pleine avec punition.



Comme évoqué précédemment, manger n'est ni un devoir ni une obligation, mais un besoin pour votre enfant. Vous ne pouvez donc pas le punir s'il ne finit pas son assiette au même titre que s'il n'avait pas fait ses devoirs. Votre petit bout doit comprendre que s'il mange, c'est pour être en bonne santé et pour se faire plaisir, pas pour faire plaisir à Papa et Maman, ni parce que s'il ne finit pas son assiette le Père Noël ne passera pas...

Voilà, il est inutile d'utiliser toute forme de chantage sur votre petit pour le faire manger la punition, ça ne fonctionne pas, comme le révèle la fameuse étude « Habeat ». Inutile également de le féliciter excessivement à chaque bouchée avalée. En effet, il ne s'agit pas de le faire culpabiliser s'il n'a pas envie de manger, ni de lui faire croire que le seul fait de manger fait de lui un enfant modèle. L'alimentation doit être pour lui un plaisir et ne doit donc faire l'objet d'aucune pression, comme le rappellent les Dr Lyonel Rossant et Jacqueline Rossant-Lumbroso dans leur livre Votre Enfant.

Votre enfant devrait adorer

Inscrivez-vous à la newsletter
Entre parents on se comprend, alors partageons nos découvertes.
En indiquant votre adresse email ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Balance Good Goût

Jouez avec Kylian et Good Goût Kidz et gagnez le poids de votre enfant en gourdes de fruits !

 
Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou s'opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données et à paramétrer vos cookies . J'accepte