Haut de la page

Livraison offerte dès 50€ d'achat

Fermer

Petit guide de survie dans la jungle des mamans

Meilleures amies pour la vie ? Certes, à condition de ne pas aller sur le terrain de « mon bébé, mon œuvre ». Voici notre kit de survie face aux copines qui n’hésitent pas à vanter, voire encenser les exploits de leur progéniture. Incontournable.

Petit guide de survie dans la jungle des mamans
Le piège des comparaisons entre mamans
Petit thé entre copines et pas de kids à l’horizon. Sur le papier, le rêve. Mais dès lors que nos adorables bambins s’immiscent dans nos conversations culture/shopping/sport, le goûter peut vite se transformer en combat de lionnes.

Car oui, il n’y a pas que belle-maman qui a l’art et la manière de nous agacer.
Petit florilège qui ne manquera pas de vous rappeler quelques souvenirs.

« Évidemment Léa ne met plus de couches depuis longtemps ! Ah bon, la tienne ne va toujours pas sur le pot ?! »
« Martin a fait ses nuits dès le retour à la maison, c’est un ange ! »
« Je ne comprends vraiment pas les mamans qui donnent le biberon. Moi, je l’allaite exclusivement depuis 4 ans »
On vous passe celui qui a dit « Papa-Maman » à la naissance, qui a marché à 6 mois et qui adore les épinards-choux de Bruxelles-Raifort…

Cette rivalité implicite peut commencer très tôt, dès la grossesse par de petites remarques délicates du genre « Quoi ? 20 kg ! Ma pauvre, je n’en ai pris que 9 ! ».
Et tout ceci ne s’arrêtera jamais, car viendront rapidement les notes, les exploits sportifs, puis le boulot, le salaire, et les PETITS-ENFANTS. Tout un programme…

Les 5 clés pour clore le débat, la tête haute
1- Acquiescez tout simplement en utilisant le fameux « Mmhhh…Mmhhh… ». Et ne surenchérissez pas. Gardez l’emphase pour votre petit bout quand il vous déclare son amour en vous disant « Maman, je t’aime jusqu’au ciel ! » et vous répondez « Et moi, je t’aime plus, jusqu’à la lune !».

2- Renforcez le sentiment de fierté de votre amie. « Whaooouh ! Elle est trop giga balèze ta fille ».

3- Relâchez la pression ! Chaque enfant a son propre rythme et au final le résultat est le même, il parlera, il marchera…. Il fera pipi comme tout le monde dans les toilettes, et saura compter jusqu’à 10 et lacer ses chaussures.

4- Evitez de faire intervenir vos enfants car certains d’entre eux peuvent perdre confiance ou au contraire avoir un melon digne d’Alain Delon.
« -Je suis sûre que Romane court plus vite que Marion !
-Ah oui, tu crois ? Marion, Romane venez ici.
-A vos marques, prêts, partez… »
Voilà exactement le genre de situation qu’il est préférable d’éviter.

5- Et pour celles qui n’arrivent pas à se contrôler, le mieux est peut-être tout simplement de garder vos distances avec les plus pestes de vos copines.

Rien de plus normal que d’être fière de ses enfants. Mais inutile d’en faire des tonnes et de se poser en donneuse de leçons. Car il y a autant de mamans que de modèles d’éducations…D’autant que les adorables créatures d’aujourd’hui nous enverront probablement balader lorsqu’ils atteindront cet âge ingrat qu’est l’adolescence.
Alors un seul mot d’ordre Mesdames : SOLIDARITE.

Votre enfant devrait adorer

Inscrivez-vous à la newsletter
Entre parents on se comprend, alors partageons nos découvertes.
En indiquant votre adresse email ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Balance Good Goût

Jouez avec Kylian et Good Goût Kidz et gagnez le poids de votre enfant en gourdes de fruits !

 
Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou s'opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données et à paramétrer vos cookies . J'accepte