Quel légume en premier pour bébé ?

Ahhhhh, les premières purées de bébé de légumes ! En tant que parents, c’est le genre de moment qu’on attend avec impatience mais qu’on redoute aussi un peu quand même : est-ce le bon moment ? Quel légume proposer en premier ? Est-ce la bonne texture, ma purée bébé est-elle assez lisse ? Bref, on a vite tendance à se laisser grignoter par les doutes, alors qu’il suffit souvent d’avoir les bons conseils, au bon moment !

Les premières purées de légumes pour bébé
Partager cet article
Partager sur Facebook

Quand commencer les légumes pour bébé ?

Inutile de mettre la charrue avant les bœufs surtout en matière de diversification alimentaire. Il vous faudra attendre les 4 mois révolus de votre bébé pour vous lancer (ça ne veut pas dire qu’on laisse le lait maternel ou infantile* au placard, mais simplement qu’on va pouvoir lui faire goûter ses premiers légumes !). Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre pédiatre, qui pourra vous accompagner dans la découverte de tous ces nouveaux aliments !

1 seul légume à l’honneur

Pour découvrir le vrai goût des légumes, rien de tel qu’une purée avec… un seul légume ! On va donc lui proposer des légumes un à un, sans les mélanger, pour pouvoir débuter cette grande aventure du goût sur de bonnes bases ! Conseil du chef : les légumes doivent être cuits sans sel et de préférence à la vapeur. De manière générale, résistez à la tentation d’ajouter une pincée de sel aux plats que vous proposez à votre bébé : il n’en a pas besoin !
Côté texture : garder en tête que les purées doivent être parfaitement lisses !

Zéro routine

Les bébés sont comme nous, ils détestent la routine : alors on vous conseille de varier les  goûts et les plaisirs et de changer de légume régulièrement ! A la première introduction d'un légume, on conseille souvent de le maintenir quelques jours de suite pour s'assurer de l'absence de réaction allergique. Une fois que le légume a déjà été goûté, on peut en changer tous les jours pour plus de diversité !

Quel légume pour commencer la diversification alimentaire ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté, on vous conseille de commencer avec des légumes bio, pleins de douceur et faciles à digérer : on pense par exemple à la carotte (sauf si bébé est du genre constipé), à la patate douce, au brocoli ou encore à la courge.

Qualité… et quantité ! Quelle quantité de légumes à quel âge ?

L’une des grosses angoisses des parents, c’est de savoir si bébé mange assez. On vous fait une petite piqûre de rappel sur les quantités journalières recommandées au moment où l’on démarre la diversification alimentaire (autrement dit pendant les 2 premières semaines) – et si jamais vous avez un doute, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre pédiatre !
  • - 500 à 800 ml de lait maternel ou infantile*
  • - 1 à 2 cuillères à café de céréales sans gluten (au début) - facultatif
  • - 60 à 150 gr. de légumes (on commence avec 1 ou deux cuillères puis on augmente progressivement)
  • - 1 cuillère à café de matière grasse non cuite (huile de colza, d’olive… ou du beurre, que vous pouvez mélanger aux purées de votre bébé, après ses 6 mois révolus !)
  • - 1 peu d’eau peu minéralisée, adaptée à l’alimentation des tout petits 

« Non », c’est pas toujours non !?

On ne va pas vous raconter des salades, votre bébé va peut-être refuser catégoriquement certains légumes. Pas de panique, c’est normal ! Laissez passer quelques jours, faites-lui découvrir d’autres légumes, puis retentez votre chance avec la même purée (il paraît qu’il faut essayer 8 à 10 fois avant de jeter définitivement l’éponge… vous avez droit à plusieurs essais !).

Et après ?

Après deux semaines consacrées à la découverte des légumes, vous pourrez passer aux fruits (puis à la viande, au poisson et aux œufs… mais ça, c’est une autre histoire !)




*Chez Good Goût, on encourage l’allaitement maternel au moins jusqu’aux 6 mois de vos petits bouts de chou… Et c’est aussi ce que recommande l’OMS ! En effet, le lait maternel est l’aliment idéal pour répondre aux besoins spécifiques des bébés. Par ailleurs, le code de l’OMS interdit strictement aux industriels de l’alimentation infantile de communiquer sur les préparations pour nourrissons (0-6 mois). Pour toute question, conseil, ou avis personnalisé, consultez votre pédiatre !



Votre enfant va adorer

Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou vous opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données.
Accepter

Paramétrer