Haut de la page

Livraison offerte dès 50€ d'achat

Fermer

Sucre, mon amour

Cher petit sucre, Depuis que tu es entré dans ma vie, tout a changé. Pas une journée sans que je pense à toi, pas une nuit sans que je ne rêve de toi. Dans le métro, devant l’écran, au resto, à la machine à café, quand je poireaute devant l’école, dans les bouchons, devant le journal de 20h, en me démaquillant : je t’imagine, réconfortant, tendre et délicat. Bref, je crois que je suis accro.

Sucre, mon amour

Accro au sucre ?


On ne croyait pas si bien dire, mais en fouinant, on a découvert qu’une personne sur dix souffrait d’addiction ! Mais pourquoi est-il aussi méchant ? Parceeeeee quuuuuuuuuuuue ! Pour commencer, il faut distinguer plaisir et addiction. Quand on mange quelque chose qui nous fait du bien, comme du sucre justement, on active, dans notre petite tête, la dopamine, cette fameuse hormone du plaisir. Jusque que là tout va bien ! Quand on écoute un bon morceau de musique ou qu’on fait l’amour, il se passe sensiblement la même chose et c’est normal. En revanche, si le sucre prend de plus en plus de place dans notre vie, qu’il pique la vedette à d’autres activités (moins sucrées) et qu’il envahit notre quotidien alors là, ça craint ! Serge Ahmed, directeur de recherche CNRS, dit qu’il faut guetter « le moment où on perd le contrôle sur son désir ». Il est sympa Serge, mais ce n’est pas toujours facile : il n’y a pas de voyant qui passe au rouge ou d’alarme qui se déclenche au moment critique. Trop souvent, c’est lorsque que des problèmes de santé ou de comportements surviennent qu’on commence à réaliser (ou pas !) que ce satané sucre nous pourrit la vie ! Alors on fait comment ?

 

Je t’aime, moi non plus


Pour l’aimer, un peu mais pas trop, gardez à l’esprit que le sucre affiné et ajouté s’immisce surtout dans les produits manufacturés et ultra transformés. Même si on ne comprend pas encore comment ils s’y prennent, on sait que ces mauvais sucres cachés ont la capacité à modifier le cerveau au point de nous rendre à moitié gaga ! En gros, pour faire simple : plus on en mange, plus on a envie d’en manger, et plus ils nous font de l’œil. Pour éviter de tomber dans le piège, une seule chose à faire : aller voir ailleurs ! Évitez les plats tout faits avec une liste d’ingrédients à coucher dehors, les sodas et limiter les gâteaux, les bonbons, les chocolats et les glaces. En gros, montrez-lui que c’est vous qui commandez et surtout imposez vos règles du jeu !
 


Et pour nos petits bouts


On entend souvent dire que « le sucre est l’alcool des enfants ! » :(  Car le sucre engraisse le cerveau et le foie (un peu comme l’alcool en fait ! ). Tout est donc question de modération (vous voyez où on veut en venir).
L’OMS recommande qu’un enfant ne consomme pas plus de 100 calories sous forme de sucres par jour. Soit 25gr. Sachez que les enfants ont souvent déjà consommé la moitié de leurs besoins en sucre de la journée au petit-déjeuner !!!  Ca laisse donc peu de place aux desserts, goûters et autres gourmandises si régressives et qu’ils aiment tant.
Alors ok pour des céréales au petit-déjeuner, mais attention aux sucres qu’elles contiennent.
Et apprenons leurs très tôt à avoir une consommation raisonnable de cet ami qui leur veut tellement de bien (grrrr…).
Et comme tout addiction, si on la tient à distance, c’est mieux !
 

Votre enfant devrait adorer

Nous savons que vous manquez de temps...
alors on vous a sélectionné le meilleur ;)

  • LE SUCRE DANS TOUS SES ÉTATS

    Le sucre dans tous ses états

Inscrivez-vous à la newsletter
Entre parents on se comprend, alors partageons nos découvertes.
En indiquant votre adresse email ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Balance Good Goût

Jouez avec Kylian et Good Goût Kidz et gagnez le poids de votre enfant en gourdes de fruits !

 
Les cookies nous permettent de personnaliser notre contenu et d'analyser nos chiffres. Pour en savoir plus ou s'opposer, nous vous invitons à consulter notre Charte pour la Protection des Données et à paramétrer vos cookies . J'accepte